Programme 14 juin.

15h | Conférence sur « l’homme, le paysage et la vie » par l’association ERARE

16h | « Le monde en un jardin », un film de Frédérique Pressmann (2013)

« Sur la colline de Belleville, à Paris, un parc a vu le jour il y a 25 ans lors d’une vaste opération de rénovation urbaine. Parvenu aujourd’hui à la maturité, ce havre de verdure abrite toute la diversité humaine du quartier, un des plus populaires de la capitale. Avec des gestes simples, Gérard, jardinier en chef et philosophe, veille sur son domaine végétal et sur les âmes de ceux qui le fréquentent.
Au fil des saisons, la vie s’écoule au sein de ce petit monde, nous offrant un reflet apaisé de notre société. » La projection sera suivie d’un débat animé par Mathilde Assier.

15h et 17h | « Un jardin inouï », parcours musical dans le parc de Longeval

Avec Hughes Anselmo (basson), Delphine Biron (violoncelle), Yann Dubost (contrebasse), Eva-Nina Kozmus (flûte), Simon Waddell (luth et théorbe)

Le temps d’un concert, le domaine de Longeval est peuplé de musique et de musiciens. Basson, luth ou violoncelle ne sont pas de simples haltes musicales mais, arbres parmi les arbres, constituent un tramage dense et libre au milieu duquel déambulent les spectateurs. Le parc n’est plus seulement le cadre de l’œuvre mais devient son sujet ; les solos s’étendent librement autour de chaque musicien, devenant duos ou trios au gré du vent et des échos

Une expérience sous le haut patronage de Moussorgski, Debussy et Baudelaire :

« Comme de longs échos qui de loin se confondent
Dans une ténébreuse et profonde unité
Vaste comme la nuit et comme la clarté,
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent. »

Avec la participation de jeunes musiciens du Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon.

19h | « Ondes », concert d’Ondes Martenot par Nathalie Forget

Evénement ! Les ondes Martenot sont l’un des premiers instruments de musique électronique. Conçu par le Français Maurice Martenot en 1918 et présenté à l’Opéra de Paris en 1928, des compositeurs comme Arthur Honegger, Darius Milhaud, André Jolivet et surtout Olivier Messiaen écrivent immédiatement pour cet instrument rare. Les ondes Martenot sont également largement employées dans la chanson (Jacques Brel, Edith Piaf, Radiohead, Gorillaz, Vanessa Paradis, Zazie…) et la musique de film (Mad Max, Mars attacks, Fantomas, la Marche de l’Empereur…). Nathalie Forget est une des meilleures ondistes et grande exploratrice de la musique de notre temps.

Oeuvres d’Allain Gaussin, Charles Koechlin, Edgard Varèse, François Sarhan et Nathalie Forget.

 

20h30 | « Au son des chauves-souris », conférence, film et écoute, par la FRAPNA

Ce temps sera ponctué d’une conférence présentant le monde étonnant des chauves-souris et les espèces présentes sur le territoire, d’un film présentant de très belles images de chauves-souris dans leur milieu, et, si la météo le permet, d’une petite sortie pour les écouter en direct, à l’aide d’un détecteur d’ultrasons.

De 15h à 22h | Exposition « Longeval dans l’histoire »

L’exposition évoquera l’histoire de Longeval au Moyen Âge et à partir de la Renaissance, et mettra en lumière la vie et l’œuvre de personnages qui ont joué au XIXème siècle un rôle politique et culturel important, non seulement dans la région, mais aussi à l’échelle de l’Europe. Il s’agit du Dr Terme, hygiéniste, député du Rhône et maire de Lyon et de ses trois fils – Jean-Marie Terme, lui aussi député du Rhône et maire de Saint-Just d’Avray sous le Second Empire, Frédérick Terme, diplomate et journaliste, ainsi qu’Antonin Terme, ancien maire de Chamelet, qui fut à l’origine du Musée archéologique de Liège avant d’organiser à Lyon le Musée historique des tissus.

 

Comments are closed.