Un dimanche de festival

Dimanche 5 juin 2016, à la salle des fêtes de Saint Just d’Avray.

  • 11h : concert commenté pour le jeune public, avec les Tromano. Détails

  • 17h : récital trompette, cor et piano : Alexandre Baty, Matthieu Romand et Véronique Goudin.

Programme : Joseph Haydn, Vassily Brandt, Georges Enesco, Jean-Baptiste Arban, Camille Saint-Saëns et Jean Françaix.

Avec la participation exceptionnelle de Matthieu Romand (cor solo de l’Orchestre Philharmonique de Radio France).

Alexandre Baty ealexandre-baty-portrait02st trompette solo de l’Orchestre Philharmonique de Radio France à Paris, poste qu’il occupe depuis 2008 tout en ayant été trompette solo de l’Orchestre Royal du Concertgebouw d’Amsterdam en 2012.

Alexandre Baty mène parallèlement une carrière internationale qui l’amène à jouer en soliste ou comme trompette solo avec le Deutsches Symphony-Orchestrer, le Seoul Philharmonic Orchestra, le Pleven Philharmonic Orchestra (Bulgarie), la Philharmonie de Hradec Kralove (Tchéquie), le SWR Baden-Baden Orchestra, l’Orchestre de Chambre de Munich, l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de France, l’Orchestre de Chambre d’Auvergne ou à se produire en récitals ou dans le cadre de masters class en Europe, au Brésil, Bulgarie, Colombie, Corée du Sud, Espagne, Japon, Russie, Etats-Unis.

Il joue sous la direction des plus grands chefs : Myung Whun Chung, Mariss Jansons, Nicolaus Harnoncourt, Valéry Gergiev, Gustavo Dudamel, Kurt Masur, Riccardo Muti, Esa-Pekka Salonen, Pierre Boulez, Marek Janowski…

Né en 1983, héritier de la grande école française de trompette, Alexandre Baty s’impose comme l’un des plus complet et brillant trompettiste de la jeune génération, après avoir étudié aux conservatoires de Nantes et de Rueil-Malmaison, au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, et remporté, dans les grands concours internationaux, les premiers prix des concours Joseph Haydn de Budapest en 2009, du Printemps de Prague en 2010 et le 2è Prix au Concours International de Munich en 2011. A 23 ans, il est nommé trompette solo de l’Orchestre National des
Pays de Loire.

En 2011, Salle Pleyel à Paris, il interprétait et enregistrait pour la radio le Concerto d’Henri Tomasi avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France sous la direction de Myung-Whun Chung et en 2012, le Concerto de Haydn sous la direction de Tom Koopman à l’Opéra-Comique. En décembre 2012, il était invité à jouer le 2è Concerto d’André Jolivet dans la grande salle de la Philharmonie de Berlin sous la direction de Ryan Wigglesworth avec le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin.

.

veroniqueC’est à l’âge de huit ans que Véronique Goudin découvre le piano à l’École nationale de musique d’Agen, où elle obtient à l’âge de quatorze ans une médaille d’or. Elle poursuit alors ses études au Conservatoire à Rayonnement Régional de Bordeaux et reçoit les médailles d’or et d’honneur en piano, en hautbois, en cor anglais, ainsi qu’en musique de chambre. Elle est ensuite nommée accompagnatrice dans ce même établissement, alors âgée de dix-sept ans.

Véronique Goudin est professeur au CRR de Bordeaux depuis 1995. Elle occupe également le poste d’accompagnatrice au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon depuis 2001, dans les classes de trompette, de hautbois et de tuba, ainsi qu’à la Haute École de musique de Lausanne depuis 2010. Elle est régulièrement amenée à travailler comme musicienne supplémentaire ou accompagnatrice dans de nombreux orchestres français et suisses comme  l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre de l’Opéra de Paris, l’Orchestre National Bordeaux-Aquitaine, l’Orchestre de la Suisse Romande et l’Orchestre de Chambre de Lausanne. Elle a occupé le poste de pianiste à l’ensemble Musique nouvelle de Bordeaux de 1998 à 2006, sous la direction de Michel Fusté Lambezat.

Véronique Goudin est l’invitée de divers festivals en France et en Europe comme le festival Sbalz et Brassurround organisés par le Spanish brass Luur Metalls, ainsi que des Concours internationaux de trompette Philip-Jones, de Guebwiller et Maurice-André, à Paris. Elle partage son temps entre l’enseignement, avec des concerts en France et en Europe où elle accompagne des solistes de renommée internationale comme Jean-Louis Capezzali, Luis Gonzales,  Alexandre Baty ou encore le Spanish Brass Luur Metalls.

Véronique Goudin est la pianiste du Trio Jacques-Thibaud de Bordeaux, avec lequel elle a remporté le premier prix du Concours international de musique de chambre de Pianello Val Tidone en Italie (juin 2005) et le deuxième prix du Concours international Charles-Hennen aux Pays-Bas (mai 2006).

.

13323978_10154113120054034_573023349_oNé à Sens en 1989, Matthieu Romand commence l’apprentissage du cor dès l’âge de 7 ans à l’École Intercommunale de Musique d’Imphy avec Sébastien Smektala. En 2001 il entre à l’ENM de Nevers avec Jean Smektala où il obtiendra successivement en 2003 et en 2005 son CFEM puis son DEM. C’est en 2006 qu’il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe d’André Cazalet pour obtenir en 2009 un Premier Prix de cor à l’unanimité avec les félicitations.

Il s’est déjà produit dans le cadre prestigieux des festivals de Pâques à Deauville, du Jerusalem Sounding Festival, du festival Pablo Casals à Prades ou encore du festival des Prom’s à Londres.Sollicité par de nombreux orchestres tel que l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre de l’Opéra de Paris, l’Orchestre National de France ou le Seoul Philharmonic Orchestra, Matthieu Romand a été choisi par Myung-Whun Chung depuis septembre 2008 pour être le cor solo de l’Orchestre Philharmonique de Radio France. Il a obtenu la même année le prix du meilleur jeune talent lors du Concours International de Paris-Ville d’Avray, en 2010 le deuxième prix au concours international de Brno et en 2013 le deuxième prix du concours international du printemps de Prague.

Comments are closed.