Récital Judith Fa & Sylvain Blassel

Samedi 20 juin 2015 au Château de Longeval.

Maurice Ravel, Hugo Wolf, Richard Strauss…

Réservez dès à présent pour bénéficier du tarif préférentiel (15€ / 10€ / 5€) et obtenir les meilleures places ! Tarif sur place : 18€ / 12€ / 8€ / 5€ (détails)

.

Judith Fa (soprano) | Sylvain Blassel (harpe)

 

Judith Fa Judith Fa entame ses études musicales à la Maîtrise de Radio France (dir. Toni Ramon). Elle y aborde une grande variété de répertoire : baroque, opéra, sans oublier une part très importante de la musique contemporaine. En 2007, elle est admise au Conservatoire d’Amsterdam dans la classe de Sasja Hunnego. Durant ces années, elle bénéficie des conseils de Margreet Honing, Ira Siff et Valérie Guillorit. Elle suit également les classes d’Udo Reinemann pour le Lied et Jeff Cohen pour la mélodie française. Après avoir obtenu son Prix de chant lyrique en 2011, elle rejoint le Dutch National Opera Academy – DNOA (dir. Alexander Oliver) dont elle sort diplômée en août 2013.  Elle y reçoit les enseignements de Peter Nilsson, Brian Masuda et Nathalie Doucet, ainsi que de Valentina Di Taranto et Marco Canepa pour l’italien.

Elle construit depuis une solide expérience à la scène. En juin 2011, elle est Mélisande dans Pelléas et Mélisande de Debussy dans une mise en scène de Timothy Nelson au festival de Noordwijk Opera. Avec le DNOA, elle interprète les rôles du Feu, de la Princesse et du Rossignol dans l’Enfant et les Sortilèges de Ravel au théâtre Orfeus d’Apeldoorn, à De Singel  à Anvers, au Vredenburg d’Utrecht et à De Doelen à Rotterdam, mise en scène de Timothy Nelson, dir. Antony Hermus. En juin 2012, elle chante le rôle Serpetta dans La Finta Giardiniera de Mozart au Theater de Regentes à La Haye, mise en scène de Xander Straat. En 2012 – 2013, elle est Serpina dans LJudith Faa Serva Padrona de Pergolèse – dir : Peter Leerdam. Elle interprète Parasha dans Mavra de Stravinsky (version russe) au Muziekgebouw d’Amsterdam avec le Residentie Orkest puis l’Asko Schoenberg orchestra – dir : Etienne Siebens, mise en scène : Javier Lopez Piñon. En août 2013, elle est Susanna & Barbarina dans Les Noces de Figaro de Mozart avec le NJO orchestra, dir : Richard Egarr, mise en scène : Floris Visser & Alexander Oliver, en tournée en Hollande.

Elle est lauréate de l’Académie de l’Opéra comique pour la saison 2013-2014. Elle y interpréte le rôle de Morgiane dans Ali Baba de Charles Lecocq en mai 2014, en reprise à l’Opéra de Rouen en juin 2015.

En 2014-2015, elle est Mimi dans la création Mimi de Frédéric Verrières et Guillaume Vincent au Théâtre des Bouffes du Nord, ainsi qu’Ohama dans Les Contes de la lune vague après la pluie de Xavier Dayer, mise en scène Vincent Huguet, à l’Opéra de Rouen, au Victoria Hall de Genève et à l’Opéra Comique. Ses activités musicales l’amènent à se produire régulièrement en tant que soliste ou en ensemble sous la direction de Geoffroy Jourdain, Raphaël Pichon, Bruno Boterf, Sébastien Daucé, à Bozar Bruxelles, aux opéras de Bordeaux, Versailles, à̀ Brême, la Roque d’Anthéron, Beaune ou encore la Chaise-Dieu.

.

Sylvain BlasselNé en région nantaise, Sylvain Blassel s’est toujours destiné autant à la harpe qu’à la direction d’orchestre. Ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon auprès de Fabrice Pierre et de Gilbert Amy lui font profiter très vite de la vie d’orchestre et du répertoire contemporain. Diplômé du CNSM de Lyon en 1998 – premier nommé, mention très bien à l’unanimité avec félicitations du jury, il est aussitôt engagé par l’Ensemble InterContemporain comme chef-assistant pendant deux ans. Il y travaille essentiellement pour David Robertson et Pierre Boulez, mais aussi avec d’autres chefs tels que Peter Eötvös, Esa-Pekka Salonen, Markus Stenz, Jonathan Nott ou Hans Zender. Il y rencontre des compositeurs tels que György Kurtag, György Ligeti, Pierre Boulez, Brian Ferneyhough, Pascal Dusapin, Emmanuel Nunes, Helmut Lachenmann…

A la harpe, il a joué au sein de différents orchestres : Orchestre Philharmonique du Luxembourg, Orchestre de Paris, Orchestre National de Lyon, Orchestre National de l’Opéra de Lyon, Orchestre National du Capitole de Toulouse, Orchestre Philharmonique de Monte Carlo, Ensemble Klangforum Wien, Ensemble Itinéraire, sous la direction de chefs tels que Rafael Frühbeck de Burgos, Michel Plasson, Emmanuel Krivine, Alain Lombard, Marek Janowsky, Kent Nagano, Tugan Sokiev… Plus récemment, il a travaillé sous la baguette de Claudio Abbado, Sir Simon Rattle, Gustavo Dudamel, Alan Gilbert, et Vladimir Jurowski au sein du Berliner Philharmoniker.

Fervent défenseur du répertoire contemporain, il a dirigé ou joué les créations d’oeuvres de Jacques Lenot, Francesco Filidei, Pierre Jodlowski, Vincent Carinola, Erik Oña, ou encore Oliver Schneller. Sa prédilection pour la musique ancienne l’amène à adapter régulièrement des pièces de luth ou de clavecin à la harpe : Bach, Weiss, de Visée, Dowland, Scarlatti, Froberger, Narvaez… Soucieux d’enrichir son répertoire, il compte plus d’une cinquantaine de transcriptions ou orchestrations pour différentes formations.

Sylvain Blassel enseigne la harpe aux cotés de Fabrice Pierre au C.N.S.M. de Lyon, et l’analyse au C.N.R. de Rennes. Il est régulièrement invité à des master-class dans les grandes écoles supérieures européennes : Universität der Künste Berlin, Trinity College of London, Hochschule für Musik Hamburg, Royal Conservatory of Toronto…

sylvainblassel.com

Comments are closed.