Revue de presse

Ils ont parlé de nous :

« Un petit air brésilien au château de Longeval. Le concert de ce samedi 7 novembre a conquis une salle comble. Formule originale, avec un quintette du conservatoire de Villefranche, sous la direction du contrebassiste Jérémie Vinet, a ouvert le concert sous forme d’apéritif pour les oreilles et les papilles. Longeval a offert ensuite un vol aller-retour vers le Brésil : un concert intimiste aux rythmes de bossa nova et des compositions personnelles de Diana Horta Popoff. Polyinstrumentiste, cette musicienne brésilienne s’exprime aussi librement au chant, qu’à la flûte et au piano, sur les textes des plus grands poètes brésiliens. » (Le Progrès, Saint Just d’Avray – 10/11/2015)

« Concert de musique brésilienne ce samedi. Samedi 7 novembre, à 20 h 30, concert au château de Longeval, dernière activité culturelle pour l’année 2015. Trois musiciens, Diana Horta Popoff (chant, flûte), Mathias Allamane (guitare), Christophe Bras (percussions) seront sur scène pour ce concert de musique brésilienne. Au programme, Bossa nova, Choros, compositions personnelles, mais aussi des œuvres de Antônio Carlos Jobim, Ivan Lins, Milton Nascimento, Toninho Horta, Vinicius de Moraes… A 20 heures, apéro-concert donné par des élèves du département Jazz du conservatoire de Villefranche-sur-Saône, dans le cadre d’un partenariat de l’Association Longeval, Art, Nature et Patrimoine en Beaujolais avec le conservatoire. » (Le Progrès, Saint Just d’Avray – 04/11/2015)

« Balade de la Ligue de protection des oiseaux. Ce samedi, Longeval art nature et patrimoine en Beaujolais a organisé une journée balade à la découverte des oiseaux. Un groupe de personnes est parti sur la crête, observer avec leur paire de jumelles, les oiseaux migrateurs. Le responsable de la Ligue de protection des oiseaux a dressé une liste de ces oiseaux : on peut apercevoir le milan noir, la buse, le faucon crécerelle, l’autour et l’épervier (…). » (Le Progrès, Saint Just d’Avray – 20/09/2015)

« A Longeval, les planètes comme on ne les a jamais vues. Avec Claude Peguet a débuté une projection et observation astronomique du soleil notamment. (…) Les enfants ont construit un système solaire réduit. On a parlé des robots de l’espace. (…) L’observation de la nuit avec ce télescope de 350 mm, a permis de voir la Lune, Saturne et Vénus, ainsi que les objets du ciel profond : des galaxies et des nébuleuses. » (Le Progrès, Saint Just d’Avray – 25/07/2015)

« Une nuit à regarder les étoiles aux château de Longeval. » (Le Progrès, Saint Just d’Avray – 25/07/2015)

« Une soirée pour découvrir le ciel au château de Longeval, samedi. Le programme de cette soirée du 25 juillet, organisée par Longeval, Art, Nature et Patrimoine en Beaujolais, est tournée vers le ciel : de 16 à 17 h, observation du soleil depuis la cour du château ; de 17 h 15 à 18 h 15, construction d’un système solaire ; de 19 à 20 h, conférence sur les robots de l’espace. (…) » (Le Progrès, Saint Just d’Avray – 23/07/2015)

« Des experts délégués par l’Unesco visitent le site de Longeval. Mardi, une délégation du réseau international du Geopark, sous l’égide de l’Unesco, s’est déplacée sur six sites du Beaujolais Vert, notamment pour la labellisation de Longeval, Art, Nature & Patrimoine en Beaujolais. » (Le Progrès, Saint Just d’Avray – 03/07/2015)

« Deux artistes internationaux en récital. Samedi, Judith Fa (soprano) et Sylvain Blassel (harpe), deux jeunes artistes au parcours international, ont posé leurs valises à Saint-Just-d’Avray pour un concert d’une grande beauté. (…) Dans la belle acoustique de la salle du Château, à Longeval, l’alchimie a fonctionné entre les deux musiciens. Haydn, Wagner, Strauss et Ravel ont été servis avec finesse et enthousiasme. Les curieux sont restés nombreux à l’issue du concert, pour discuter avec les musiciens, et écouter les mille et une anecdotes de Sylvain Blassel, pédagogue passionnant. » (Le Progrès, Saint Just d’Avray – 23/06/2015)

« L’atelier périscolaire a travaillé le chant avec une soliste de l’Opéra. Surprise. La soliste Judith Fa a expliqué l’opéra aux enfants avant son récital, samedi, à Longeval. (…) » (Le Progrès, Saint Just d’Avray – 21/06/2015)

« Une soprano et un harpiste en concert au château de Longeval. Concert. La soprano et lauréate de l’Académie de l’Opéra Comique de Paris est l’invitée des Samedis de Longeval, ce samedi à 20 heures. Elle sera accompagnée du harpiste Sylvain Blassel. Rencontre. Ce samedi 20 juin, à 20 heures, au château de Longeval, a lieu le récital de Judith Fa et de Sylvain Blassel. Cette rencontre musicale est à l’image de l’alchimie de Longeval : des artistes de grand talent, jeunes mais reconnus, qui, entre deux tournées et de nombreux projets, prennent le temps de soutenir un projet local et différent. Leur récompense : l’énergie du public, la découverte du Beaujolais Vert, et… d’excellents fromages de chèvre ! », comme le fait remarquer Mathilde Assier, directrice artistique des Samedis de Longeval.

Entretien avec Judith Fa, soprano. Vous êtes habituée aux grandes scènes et aux plus beaux airs d’opéras. Quelle est la différence entre chanter des lieder et interpréter des rôles célèbres ?

La grande différence entre le Lied (poème germanique chanté) et l’opéra est le temps. On pourrait dire qu’une mélodie ou un lied est une miniature d’opéra. Il faut exprimer en quelques minutes autant dans un Lied qu’en plusieurs heures avec un rôle d’opéra. L’intensité est égale, mais il faut être très efficace ! (…) » (Le Progrès, Saint Just d’Avray – 19/06/2015)

« Sylvain Blassel accompagne Judith Fa à la harpe » (Le Progrès, Saint Just d’Avray – 19/06/2015)

« La soprano Judith Fa, en récital avec Sylvain Blassel au château de Longeval » (Le Progrès, Saint Just d’Avray – 11/06/2015)

« Le public s’est retrouvé en forêt de Longeval pour la fête de la Nature » (Le Progrès, 24/05/2015)

« L’école Notre Dame du Bois d’Oingt à la découverte de la nature » (Le Progrès, Saint Just d’Avray – 23/05/2015)

« Fête de la nature, s’instruire en s’aérant. Tout savoir sur la forêt et la mare à Saint-Just-d’Avray (samedi 23 mai de 10 h 30 à 17 heures au château de Longeval). » (Le Progrès, Lyon – 23/05/2015)

« Observez, touchez, la nature est en fête. Découvrir ou redécouvrir les exceptionnelles richesses naturelles parfois insoupçonnées, tel est l’objectif de cette fête, qui se décline aussi dans le Rhône. (…) Découverte de deux biotopes au coeur du même massif forestier à Longeval. (…) Pour peu qu’il fasse beau, c’est à de belles journées d’observation et de découverte qu’on doit s’attendre avec cette Fête de la nature. » (Le Progrès, éditions Villefranche et Beaujolais, Tarare, l’Arbresle, Mont du Lyonnais – 21/05/2015)

« Des découvertes ce samedi au domaine de Longeval. » (Le Progrès, Tarare – 19/05/2015)

« Fête de la nature. Samedi 23 mai, au Château de Longeval, les grands et les petits auront les pieds dans l’eau. » (Le Progrès, Tarare – 14/05/2015)

« Pour faire revivre le château : arts et culture au menu des samedis de Longeval. Ce samedi, à l’occasion des Samedis de Longeval », l’association Longeval, art, nature et patrimoine en Beaujolais, s’est délocalisée sur la commune pour communiquer sur sa démarche dont le but est de faire revivre le château de Longeval autour d’événements culturels et scientifiques de qualité. Objectif : valoriser son domaine, le parc et les forêts de Longeval et Pully. Au programme de cette journée, une exposition photo avec une conférence de la photographe d’origine ukrainienne Olga Perets qui a expliqué, photos à l’appui, sa démarche artistique. « Des photos à lire comme un poème » explique-t-elle. Puis, vers 20h, le groupe Tango Carbon a pris le relais pour une soirée Tango milonga. Quatre jeunes musiciens bouillonnant d’énergie, formés par les plus grandes personnalités du tango, ont fait vibrer le public sur des musiques traditionnelles et de leur propre répertoire. (…) » (Le Progrès – 06/04/2015)

« Les enfants ont découvert la photographie lors des activités périscolaires. Ce vendredi, à l’heure des activités périscolaires, les enfants ont découvert la photographie, grâce à Olga Perets. Olga a la double nationalité franco-ukrainienne. Elle a fait des études à l’Ecole normale supérieure de Paris, suivies d’études de littérature et d’histoire de l’art, avant de se consacrer à la photographie. Elle intègre l’Ecole nationale supérieure de la photographie d’Arles, dont elle sort diplômée en 2012. (…) Olga s’est retrouvée avec les enfants pour leur parler de l’histoire de la photographie, de son évolution, et des différentes prises de vue. (…) » (Le Progrès, Tarare – 04/04/2015)

« Deux rendez-vous aux Samedis de Longeval. Ouvrez vos yeux et vos oreilles à Grandris. (…) Pour les samedis de Longeval, Olga Perets a choisi de montrer un ensemble de photographies regroupé sous le thème Under the roots. Sensation d’engourdissement, d’absence, de vague à l’âme, l’artiste nous donne à voir ces instants étranges durant lesquels le temps semble s’arrêter, où plus rien n’existe, où le regard se perd, vide, pour finir par se fixer sur un objet (…) mais qui garde l’emprunte invisible d’une pause méditative et poétique, celle-là même qu’Olga Perets a choisie de capturer. « Under the roots, explique la photographe, est une série qui a été commencée en 2012 et qui n’a pas cessé d’évoluer depuis. La particularité de cette série est que ces images, quelles que soient leurs provenances, sont difficiles à situer, dépourvues de tout côté spectaculaire ou narratif. Telles des métaphores poétiques, elles sont davantage appelées à évoquer une atmosphère de tristesse latente, aussi prégnante qu’inexplicable, que je ressentais très fortement à l’époque de la conception de cette série et que je retrouve encore parfois en moi ». (Le Pays – 02/04/2015)

« Grandris. Art, nature et patrimoine. » (Le Patriote – 02/04/2015)

« Les Samedis de Longeval proposent un concert argentin à Grandris. Pour leur 2e rendez-vous, les « Samedis de Longeval » se déplacent ce samedi 4 avril. (…) Depuis sa création en 2012, Tango Carbon est devenu une formation bien enracinée dans le répertoire traditionnel marqué par les plus grandes personnalités du tango (Juan José Mosalini, César Stroscio, etc.), mais surtout avec son propre style, original, fortement ancré dans la modernité, frisant parfois avec l’avant-gardisme ». (Le Progrès, Tarare – 01/04/2015)

« Samedi 14 mars, plus d’une centaine de personnes ont assisté à la projection du film « Vertige d’une rencontre » qui ouvrait la saison de l’association « Longeval, art, nature & patrimoine en Beaujolais ». Jean-Michel Bertrand, le réalisateur du documentaire, explique son itinéraire : « Je suis originaire des Hautes-Alpes, côté Ecrins, dans la vallée du Champsaur. C’est là que j’ai filmé les aigles. J’ai été globe-trotter. J’ai fait beaucoup de documentaires de par le monde. Je me suis régalé à faire ce métier mais j’avais toujours la nostalgie des animaux de montagne. J’ai décidé de m’arrêter de voyager et je me suis lancé dans cette quête de l’aigle, un oiseau qui me faisait rêver. Je me consacre au cinéma animalier (…). Le public a découvert de superbes prises de vue de l’oiseau dans le cadre de ses montagnes et un grand bol d’air nature (…) » (Le Progrès, Tarare – 17/03/2015)

« La nouvelle saison des Samedis de Longeval à St-Just-d’Avray. Une plongée de haut vol dans l’intimité de l’aigle royal. (…) Un samedi par mois, le plus souvent au château, l’association propose de découvrir les thèmes qui lui sont chers autour d’événements très divers : concerts, expositions, projections ou encore pique-nique solidaire et observation des étoiles. Pour le premier rendez-vous programmé le 14 mars, les organisateurs proposent de partir à la découverte de l’aigle royal, avec le documentaire magique de Jean-Michel Bertrand, Vertige d’une rencontre. Véritable voyage initiatique que l’auteur mène en solitaire afin de concrétiser ses rêves d’enfant, un enfant marqué par le seigneur du ciel. Ce film est une réelle bouffée d’air pur qui parvient à allier avec beaucoup de finesse nature et poésie. Grand Prix du Meilleur Film du Festival international du film de nature de Lamur en 2012, Vertige d’une rencontre convie le spectateur, à travers la voix de Charles Berling, à prendre le temps de la contemplation, pour réinvestir un univers montagneux qui, malgré la proximité, semble s’éloigner de plus en plus, en dehors du divertissement, de l’intérêt que lui porte l’humanité. » (Le Pays – 05/03/2015)

« Longeval crée l’événement à Saint Just d’Avray […]. Des ateliers pour enfants, des conférences, rencontres, balades, un repas campagnard avaient réuni plus de 400 personnes sur les pelouses et dans une aile du château. […] Le soleil était aussi de la partie pour cette belle et sympathique manifestation culturelle. » (Le Pays roannais – 02/10/2014)

« Les rencontres initiées dès le milieu de la matinée, ont trouvé leur public. Amoureux de la nature et des animaux, marcheurs épris de découvertes, cinéphiles, tous ont trouvé leur bonheur au gré des animations proposées. Les enfants n’étaient pas oubliés et beaucoup sont repartis ravis d’avoir construit un nichoir à oiseaux. Mais le point d’orgue de ce rendez-vous automnal a été le concert final des Tromano qui a rassemblé près de 300 personnes à la salle pluraliste de Lamure. Les spectateurs ont largement applaudi ce trio qui a su faire partager sa passion en toute simplicité. » (Le Progrès – Chamelet – 29/09/2014)

« Longeval a organisé un samedi écologie sur le domaine du château » (Le Progrès – Saint Just d’Avray –   29/09/2014)

« Le réalisateur Jean-Henri Meunier invité à la projection de son film » (Le Progrès – 25/09/2014)

« Il était une fois la contrebasse avec Yann Dubost » (Le Progrès – Tarare – 11/09/2014)

« Sciences, cinéma, musique, contes… au domaine de Longeval […] Ce samedi, la seconde journée, organisée par Longeval, art, nature & patrimoine en Beaujolais, a eu pour thème « minéral, sidéral », emmenant le visiteur de la pierre aux étoiles, de l’or au cuivre, d’histoires en histoires. En arrivant sur le domaine, le public a trouvé divers stands, des jeux pour les enfants, la « libraire buisantine » avec de nombreux ouvrages relatant l’alchimie, la géologie, l’histoire régionale, les plantes, les contes. […] Avant la nuit, un concert exceptionnel du quatuor de cors David Guerrier, Anne Boussard, Antoine Ganaye et Christine Calero […] a été un immense succès. » (Le Progrès – Villefranche – 04/08/2014) 

« Art, nature et patrimoine en Beaujolais au château de Longeval. […] Les visiteurs ont pu flâner dans le parc, avec ou sans accompagnateur. Ils ont découvert, bien à l’abri dans la salle, l’alchimie version XVIIe siècle, ou la géologie de la région de Chamelet […]. Dans cette journée, il ne fallait pas manquer les temps forts : à 16h30, la projection de « Avec Dédé », portrait d’un homme déterminé, et rigolo, joueur de bombarde de son état et meilleur connaisseur du folklore breton en vérité. Comme l’auteur, Christian Rouaud, disponible pour dialoguer avec le public. A 20 heures, c’était un concert donné par le quatuor de cors David Guerrier dans la douceur d’un soir mouillé où la forêt devenait de plus en plus présente. A partir de 22 heures, les insomniaques sont allés à la découverte des étoiles avec Claude Péguer, un spécialiste lyonnais. […] Quelle journée ! » (Le Progrès – Le Bois d’Oingt – Lamure – 04/08/2014)

« Le château de Longeval, une maison forte chargée d’histoire » (Le Progrès – 27/07/2014)

« Un virtuose de la trompette et du cor au château de Longeval » (Le Progrès – 09/07/2014)

« Le domaine de Longeval devient site culturel » (Le Progrès – 16/06/2014)

« Samedi, environ 500 visiteurs ont circulé dans le jardin, les cours, la bibliothèque ou encore la grande salle […]. Les enfants s’adonnaient au « Land Art ». Comme les grands, ils se concentraient sur les sons intersidéraux que Nathalie Forget tirait de ses ondes Martenot et tant d’autres dispositions qui faisaient de cet après-midi quelque chose d’inouï. […] Avec la bénédiction du conseil général, propriétaire des lieux, les manifestations des samedis 14 juin, 2 août et 27 septembre sont les expériences d’une réflexion sur l’importance que ce lieu peut prendre s’il est investi. » (Le Progrès – 16/06/2014)

« Un projet pour faire revivre Longeval » (Le Patriote – 05/06/2014)

« La culture s’invite au château de Longeval » (Le Progrès – 01/06/2014)

« Un nouveau souffle culturel pour le château de Longeval » (Le Progrès – 31/05/2014)

Comments are closed.